Impact environnemental du numérique

Parler de transition et de résilience sur internet n’est pas anodin car chaque information numérique stockée et consultée consomme de l’énergie. En plus de la conservation et la duplication, chaque clic et chaque email compte. A tel point que cela représenterait aujourd’hui sur la planète une dépense énergétique équivalente à celle du transport aérien.

Il convient donc de prendre conscience des coûts cachés, de la fausse gratuité et des stratégies de marketing et de tarification qui peuvent nous conduire à des comportements collectifs irresponsables du point de vue environnemental.

Chambéry Aix en Transition se doit d’être visible et accessible, une de ses missions étant de relier les diverses initiatives et de les faire connaître.

Notre site internet est hébergé chez OVH.

Nos listes de diffusion chez Google (groups).

Nous avons aussi une page Facebook car – qu’on le veuille ou non – c’est un moyen de communication dont on peut difficilement se passer pour être « visibles ».

Pour les mêmes raisons, nous avons également un compte Twitter.

Pour nos échanges internes, nous utilisons de préférence les outils de framasoft.

Ceci est la situation en juin 2017. Elle peut évoluer mais nous aurons à coeur d’utiliser les outils numériques à bon escient, et de faire le ménage derrière nous.

Pour en savoir plus, voir l’article chez Irisio écrit en janvier 2017 https://irisio.fr/l.impact.environnemental.du.numerique-33900-1.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *